: --------------------------------------------------------------------------------

2009 suite

 

J'ouvre un nouveau journal 2009 car il y a  eu un spam, beaucoup de textes sont partis.

Afin de ne pas perdre les commentaires je continue sur une nouvelles page.

le 22 octobre 2009

Ta puce va arriver dans quelques jours pour les vacances de Toussaint.

Je n'ai pas écrit beaucoup depuis notre retour de cure, mais j'ai été très prise pour créer le site de la Fédération des aides soignants.

Cela m'a beaucoup occupé mais pas assez pour ne pas penser à toi.

Dans quelques jours la 5ème Toussaint,  les cimetières vont déborder de fleurs et après plus rien,

à croire que les gens pensent à leur mort que pour cette fête

Tu nous manques tellement.

 

le 6 novembre 2009

Nous avons eu une panne d'internet , je n'ai pas pu te mettre un petit mot pendant les vacances de ta fille.

Nous avons passé une bonne semaine, elle a fait du bowling, Halloween avec ses cousines. Nous sommes allés manger au restaurant chinois, elle a bien apprécié.

Le 8 novembre 2009

LA FUITE DU TEMPS (extrait) .. .......

 Qu'il me plait cher enfant qui partit bien trop vite .De retrouver ici ton sourire enchanteur .

Et de revivre un peu ces moments de bonheur. Et ces instants de joie d'avant que tu nous quittes.

Mais je revois hélas ce funeste moment. Où l'on cloua ce bois qui ferma ton cercueil,

Où ton visage blanc se figea en mon oeuil .Et marqua pour toujours cette fuite du temps. 

 Le 27 novembre 2009

nous sommes le 27,  tu aurais fêté 39 ans, un âge que tu ne fêteras pas, tu nous manques.

Maman

 

le 28 novembre 2009

Eloignés de toi pour toujours, chaque jour est souffrance.
La flamme  brûlera éternellement dans mon cœur,
Les jours passent et les larmes laissent place à la nostalgie.
Ton souvenir sera éternellement présent dans mon esprit.
Dans mon cœur à tout jamais, tu garderas une grande place.

 

le 5 décembre 2009

Tu sais que j'ai du mal, Encore à parler de toi, Il parait que c'est normal.

 Il n'y a pas de règles dans ces jeux là. Tu sais j'ai la voix qui se serre

 quand je te regarde des photos, Tu sais j'ai le cœur qui se perd.

C'est comme ça,  J'aurais aimé tenir ta main, Un peu plus longtemps...

 J'aurais aimé que mon chagrin, Ne dure qu'un instant. J'espère au moins, que tu m'entends.

 C'est dur de briser le silence, Même dans les cris, même dans la fête.

C'est dur de combattre l'absence, Personne ne peut comprendre.

 On a chacun sa propre histoire. On m'a dit qu'il fallait attendre.

 que la peine devienne dérisoire. J'aurais aimé que mon chagrin, ne dure qu'un instant.

 Je voulais te dire que j'étais fière, d'avoir été  ta maman, un peu ton amie .

 Même si la vie a ses détours. C'est dur.

 

 

 

 

le 22 décembre 2009

 

Le 13 juin 2004,  tu as fermé la page de ta vie, non, tu as juste enlevé le mot “bonheur” de notre  vocabulaire mais la page de ta vie ne se fermera jamais parce que tu vis toujours en nous, à travers nous et il en sera ainsi tant que nous serons là.    Même si ton absence physique est le pire de nos cauchemars… ta page sera toujours ouverte  …envers et contre tout …nous t'aimons

 

le 25 décembre 2009

 

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. monique 13/12/2009

oui une separation definitive est dure surtout quand celle ci n'est pas souhaitee, la peine restera la meme
mais on apprend a vivre avec et les jours passent certains un peu plus rapide que d'autres mais au bout du compte les annees sont longues et l'absence est toujours aussi presente
nous connaissons ton courage et nousnsavons que tu feras toujours vivre laurent en nous
merci merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×