: --------------------------------------------------------------------------------

LA LUMIERE

Un jour venant de la lumière,

 


Tu es descendu sur cette terre.
Tu ne voulus pas y rester.
Tu as préféré t'élever,
Une colombe t' y a aidé.
Mon enfant de lumière,
Tu ne fus qu'éphémère.
Arc en ciel traversant l'azur,
Pour te perdre dans la nature.
Petit garçon de mon cœur,
Comme tu manques à mon bonheur.
Le jour se montre à l'horizon,
Une grande tempête : c'est Aquilon,
Il y eut un grand branle-bas,
Ce fut mon dernier combat.
Je te berçais avec amour,
Et tu m'as quitté pour toujours.
Malgré mon chagrin, ma peine,
J'ai regardé vers le soleil.
Un jour, dans ma grande détresse,
J'entendis un cri d'allégresse :
L'ange avait ses ailes déployées,
Le doigt du Divin s'est posé.
Depuis cet instant béni,
Je perçois toujours ta présence
Entre toi, moi, l'infini,
Il n' y a plus de distance.
Mon Bel enfant de lumière,
Toi qui a trouvé l'Amour,
Envoie à ceux qui sont sur terre
Joie, espoir, paix, pour toujours.

 

auteur inconnu

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. caro 16/09/2008

beau texte
merci de l(avoir mis

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×