: --------------------------------------------------------------------------------

A ceux que j'aime... et à ceux

                                                                                 

                                                                         

                                "A ceux que j'aime... et à ceux qui m'aiment"

 

Quand je ne serai plus là, relâchez-moi.
Laissez-moi partir.
J'ai tellement de choses à faire et à voir.
Ne pleurez pas en pensant à moi.
Soyez reconnaissant pour les belles années.
Je vous ai donné mon amitié.
Vous pouvez seulement deviner le bonheur que vous m'avez apporté.
Je vous remercie pour l'amour que chacun m'avez démontré.
Maintenant il est temps de voyager seul.
Pour un court moment vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera réconfort et consolation.
Nous serons séparés pour quelque temps.
Laissez les souvenirs apaiser votre douleur.
Je ne suis pas loin et la vie continue...
Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai.
Même si vous ne pouvez pas me voir ou me toucher je serai là.
Et si vous écoutez votre coeur, vous éprouverez clairement la douceur de l'amour que j'apporterai.
Et quand il sera temps pour vous de partir, je serai là pour vous acueillir.
Absent de mon corps, présent avec Dieu.
N'allez pas sur ma dombe pour pleurer.
Je ne suis pas là, je ne dors pas.
Je suis les mille vents qui soufflent.
Je suis le scintillement des cristaux de neige.
Je suis la lumière qui traverse les champs de blé.
Je suis la douce pluie d'automne.
Je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin.
Je suis l'étoile qui brille dans la nuit.
N'allez pas sur ma tombe pour pleurer.
Je ne suis pas là.
Je ne suis pas mort.

 

 


 

Commentaires (3)

1. monfilslaurent (site web) 26/07/2014

Bonjour
Votre douleur est immense c'est normal , perdre un enfant c'est très dure, Nous avons besoin de parler de notre enfant partit trop tôt, il ne faut surtout pas vous renfermer dans votre chagrin, parler de Matthieu ,il est tjrs là même si vous ne le voyez pas , il est juste à côté
Le temps passe la douleur est tjrs aussi présente , le manque aussi, mais on avance doucement pour les autres enfants qui on besoin eux aussi de leur maman

Nos enfants vivent en paix il ne souffre plus
Je vous fais de gros bisous et pense très fort à vous

2. gwenaelle 24/07/2014

bonsoir,
je viens de voir votre site, et je ne pas dire si cela m'a fait du bien ou pas,
le 4 juillet , j'ai perdu mon fils de 31 ans, emporté par un cancer, je suis aneantie, il s'est tellement battu contre cette purée de maladie, que jamais il ne pensait partir si tot;
ce poeme , je l'ai lu il y a exactement 17 jours ,lors dès obseques de matthieu , je ne pensais pas avoir le courage de le faire; mes enfants, mon mari,me disait , maman, tu ne pourras pas, et bien si, une force inconnue m'a poussé à le faire ,votre hommage a vote fils est merveilleux, on ne ressent que de l'amour ;que nos enfants puissent trouver la paix et qu'ils nous aident à traverser cette difficile et cruelle epreuve, je vous embrasse affectueusement,
mon matthieu me manque tellement ,

3. Nadège@64 (site web) 07/12/2010

Très beau poème que je viens de lire à ma mère

A bientôt,

Nadège

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site