: --------------------------------------------------------------------------------

Ma vie sans toi

 

 


                                      

                                             

 

                                                   Ma vie sans toi
 

Comment peut-on vivre après la mort de son enfant ? Comment peut-on surmonter cette épreuve ? Au début du décès de Laurent, je ne réalisais pas vraiment. Je souffrais certes, mais j’avais encore l’espoir que les gens autour de moi s’étaient trompés, qu’il ne s’agissait pas de mon enfant et que je le reverrai tôt ou tard. Je l’ai attendu, j’ai même souvent crû le croiser au loin dans la rue .Une silhouette, un rire, une voix, j’avais l’impression que c’était lui. Malheureusement, il a bien fallu admettre son départ. A ce moment là, j’en ai voulu à la terre entière. Pourquoi lui ? Pourquoi pas ce vieil homme que je soigne tous les jours, pourquoi pas moi ? La vie est trop injuste, il était jeune, il ne méritait pas de partir.

J’ai culpabilisé aussi. Et si je n'avais pas dormir cette nuit  là et si et si et si….

On ne vit plus, on survit, chaque jour est une épreuve. Une partie de moi est amputée à jamais. Il faut vivre avec la douleur, cette douleur morale mais physique aussi. Tous ces coups de couteaux violents que je reçois dans la poitrine dès que je pense à lui, et je pense à lui sans cesse. Je fais bonne figure devant tous les gens que je côtoie, mais s’ils savaient à quel point je souffre de ton absence. Je ne peux plus te voir, te toucher, t’entendre. J’ai mal, très mal de cette absence, de ce grand vide que tu as laissé.

Je ne suis pas seule dans ce combat, ton père, ta sœur, tous les proches sont à mes côtés.

Je remercie toutes les personnes qui m’ont ouvert leur bras et leur cœur suite à ton décès et qui continuent à fleurir ta tombe. Je remercie mes nouvelles amies virtuelles de la Gentiane qui m’aident chaque jour.

Mon grand, tu es et tu seras toujours  mon enfant jusqu’à la fin de mes jours et même au-delà.

 

                                       L’AMOUR EST PLUS FORT QUE LA MORT

 

                                                             

 

Commentaires (13)

1. monfilslaurent (site web) 14/03/2016

merci Pascaline
Oui c'est dure de perdre un enfant
Je vous fais de gros bisous

2. monfilslaurent (site web) 31/05/2014

Merci Monique et oui nous n'avons pas le choix, il faut continuer à survivre
je t'embrasse très fort

3. Monique 27/05/2014

Bonsoir Geneviève,
J'arrive moi aussi tout à fait par hasard sur ton site. Je vois que nous partageons la même souffrance d'avoir perdu notre enfant. La lecture de tes mots me font ressentir les mêmes choses, le même désarroi devant cette épreuve. Cette souffrance de chaque jour dont on ne peut parler à ceux qui nous entoure et qui nous fait nous forger un masque et l'on sait pourtant que nous n'avons pas le choix que de continuer notre chemin, tout en espérant que là où ils se trouvent, nos enfants vivent en paix.
Je t'embrasse très fort.

4. Monique 27/05/2014

Bonsoir Genevieve,

J'arrive également par hasard sur ton site. Je vois que nous avons la même souffrance avec laquelle il faut essayer de vivre, d'avancer, même si c'est un déchirement de chaque jour comme tu le dis si bien. Il s'appelait David. Tout comme le tien il est parti trop tôt, trop vite. En lisant tes mots si bien écrits, je ressens exactement les mêmes choses, et cette profonde douleur avec laquelle il nous faut continuer notre chemin car nous ne pouvons faire autrement. En espérant que tous les deux soient heureux là où ils demeurent maintenant.
Je t'embrasse très fort.

5. monique 11/06/2010

oui cette semaine est dure comme beaucoup d'autres
mais avec l'arret de toutes activites
arriveras tu a passeele cap
nous t(aimons tous enormemnet mais nous ommes trop pudique pour te le dire
jz t'aime quoiqu'il arrivera

6. mona 01/03/2009

oui, la vie continue
votre force gandie chaque jour aupres des votres,
car les épreuves continuent à chevaucher votre vie
et seul votre courage et votre amour pour les votres ,vous font avancés et nous donne la force de suivre votre exemple accrochons nous a cette vie pour ses^petits qui disent si jolimement mamie

7. Cyprienne et Clémence ( maman d'Emilie ) 02/11/2008

Bonjour Gene

Je suis ton amie de la Gentiane,
Je suis ton amie tout court.
Nous avons le même chagrin,
La même souffrance, cette absence...

Tous les jours... "Ma vie sans Toi",
Tous les jours... "Pourquoi ???????",

Courage Gene

8. Rachel 22/10/2008

tu es allée dans mon site et tu as vu que j'ai crée une rubrique pour Eric qui a laissé sa vie sur le bord d'une route en Taïllande . Tu imagines mon cousin, son père ! Tu le sens ton fils, il est en toi jusqu'à la fin . Il t'écoute, il te voit dans certains cas . Dieu sait pourquoi c'est lui et pas un autre , même si nous sommes quelquefois en colère après lui, il faut être persuadé que la vie continue dans l'invisible .

9. mona 04/07/2008

vous rendez un très beau hommage à votre fils.oui la vie est dure après un tel départ , il est trop brutal ,mais c'est son choix. il a été très courageux car il souffrait et il n'a pas voulu que vous et votre famille ayez l'angoisse du devenir.
il faut penser a lui sereinement et le chérir comme vous le faites , je pense que c'est son désir le plus fort.
Il vous aime et c'est pour cela qu'il est parti un beau matin,vous pouvez dormir et vivre en paix, il sait que votre amour est immense et éternel et que vous ne l'oublierez jamais où que vous soyez
bonne chance

10. Catou 28/04/2008

http://hommagearemy.site.voila.fr/

11. nadchris 25/02/2008

tu decris vraiment ce que ressens une mere apres le deces d un enfant .j aurai pu ecrire la meme chose que toi tellement c est tout a fait ressemblant a ce que je ressens .je crois que je ne m en remettrai jamais je crois que l on ne peu pas ..mais il faut vivre ...

12. karine 12/01/2008

je viens moi aussi de lire votre site il est plein de tristesse, de chagrin je comprends un peu dans le sens que j'ai perdu ma mére il y a 14 ans deja et pourtant j'ai l'impression que c'etait hier bon courage a vous et ecrivais moi si vous le voulez a plusieurs on est plus fort que de peine j'ai pour vous ce soir en vous lisant

13. Danielle 27/05/2007

Chère amie ! J'arrive par hasard sur ton site que je trouve très garnie et agréable à regarder ; je découvre l'histoire de ton enfant et fils Laurent et je ressens cette souffrance qui est en toi, c'est vraiment la pire chose qui puisse nous arriver ; tu décris si bien ta douleur que j'ai du mal a retenir mes larmes et mon coeur de mère voudrait te serrer dans mes bras pour t'exprimer toute mon affection et te dire aussi que tu es une femme et mère merveilleuse !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×